Menu

West African Capital Markets Integration Council (WACMIC)

Le Conseil Ouest-Africain pour l’intégration des marchés de capitaux - West African Capital Markets Integration Council (WACMIC) - a été mis en place le 18 janvier 2013 dans le cadre de l’intégration des marchés de capitaux de la Communauté Economique des Etats De l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). Son principal objectif est de créer un environnement réglementaire harmonisé pour l'émission et la négociation des valeurs mobilières dans la région. Le WACMIC comprend les Commissions des valeurs mobilières et des Bourses de valeurs mobilières de l’UEMOA, du Ghana, du Nigeria, de la Sierra Léone et du Cap-Vert. Le Conseil est chargé de concevoir le cadre stratégique et de gérer la mise en œuvre du processus qui facilitera la création d'un marché des capitaux intégré en Afrique de l'Ouest. Les travaux réalisés sous l’égide du WACMIC devront conduire à une intégration des marchés financiers en (03) grandes phases :

  • Phase 1 : l’accès sponsorisé pour les courtiers ;
  • Phase 2 : l’agrément unique pour les courtiers qualifiés pour intervenir dans toute la CEDEAO ;
  • Phase 3 : la création d’une plateforme commune de cotation à l’échelle.

Phase 1 – Accès sponsorisé

A partir des accords conclus, les courtiers dans les pays membres de la CEDEAO peuvent négocier des titres sur des marchés autres que les leurs, par l’intermédiaire des courtiers locaux dans d’autres juridictions.

Phase 2 – Passeport Commun

Les courtiers qualifiés qui reçoivent un passeport commun seront mutuellement reconnus par les bourses de valeurs mobilières, les Commissions des valeurs mobilières et les Dépositaires Centraux. Ces courtiers ouest-africains qualifiés (QWAB - Qualified West African Broker) seront autorisés par conséquent à participer directement aux marchés des valeurs mobilières des autres pays de la CEDEAO sans avoir à conclure un partenariat avec un courtier local.

Phase 3 - Marché des capitaux ouest-africain entièrement intégré

A ce stade, toutes les bourses membres du WACMIC seront connectées à un marché des valeurs mobilières virtuel ouest-africain (WASM – West African Single Market), et les QWAB auront accès à des titres cotés ainsi qu’à des informations sur le marché pour leur permettre de faire des transactions dans la région. Les émetteurs pourront également lever des capitaux à travers la région.